« Travailler le corps, éveiller l’esprit ! »

Au-delà de ses dimensions sportives et scolaires, notre Centre de Formation est aujourd’hui un lieu d’ouverture civique et culturelle. Depuis 2 saisons, OM Fondation y accueille l’association Jules Rimet. Cette dernière cherche à créer des ponts entre la culture et le sport, deux domaines chers au créateur de la Coupe du Monde de Football, Jules Rimet, dont la devise était « Travailler le corps, éveiller l’esprit ! ».

Dans ce cadre, les ateliers de lecture et d’écriture animés par Hafid Aggoune au Centre Robert-Louis Dreyfus sont l’occasion pour nos jeunes de se distinguer, loin de leurs terrains d’expression habituels. Pour en témoigner, nous vous partageons aujourd’hui les poignants écrits de trois jeunes joueurs devenus tout récemment professionnels : Aaron Kamardin, Richecard Richard et Cheick Souaré.

Rendre fiers

Je vais être sincère
j’ai eu peur
j’étais là c’était le premier jour à l’Olympique de Marseille
mais les jours sont passés
je me sentais de mieux en mieux
je connaissais déjà des amis grâce au quartier

Jusqu’à maintenant ça me fait plaisir de voir où j’en suis
quand je pense à mon passé
étant petit je ne savais pas que le club de l’OM existait pour les enfants
alors quand j’ai appris qu’il voulait que j’aille faire une détection
cela m’a rempli d’une joie pour de bon

je vais être sincère encore
j’ai la pression
celle de mes proches
c’est très fort
et l’école aussi
je suis un footeux
je joue le jeu
je tiens bon

Mettre la mif à l’abri
le rêve
rendre fiers les parents
avoir le bac
allez loin
droit devant
ce sont mes buts

Aaron Kamardin

Un cap

Être la fierté de la famille
être la fierté du quartier
première fois que j’ai mis les pieds ici
ils m’ont mis dans un fauteuil
j’ai réussi ce premier objectif de sortir de la rue
esquivé les mauvaises fréquentations
ici à l’Om mon club de coeur

Mon second objectif est de signer pro
Pro t’es réglo avec le destin
tout finira bien
effacer tous mes défauts
ce sale caractère qui peut me jouer des tours
m’améliorer c’est le cap à passer
manquer moins de passes c’est juré
mûrir

Si j’avais le pouvoir de changer le monde
je serais Nelson Mandela
je serais président des USA et l’égalité des Blancs et des Noirs mon combat
plus de guerre plus tout ça

Richecard Richard

Heureux le petit

Je suis un gars du sud
père et mère guinéens
je m’énerve vite mais je le sais
je n’ai aucun doute tu t’en doutes
je n’ai pas la pression jamais
être régulier c’est ce qui me plait

le premier jour à l’OM j’avais 12 ans
heureux le petit
dans l’un des meilleurs clubs le petit
au début c’était plus difficile sans ma famille
mais on s’habitue à tout
heureux le petit qui a vite grandi

Moi je veux vivre avec la joie comme compagne
que partout où je vais je gagne
me surpasser, changer mes mauvaises attitudes
me changer en bien changer ma mentalité
progresser récupérer frapper
les défenses je leur mène la vie rude

Si j’avais le pouvoir d’Hiro Nakamura
je serais invisible introuvable un cauchemar pour les adversaires
j’arrêterais la famine des pays pauvres
ma famille vivrait dans de meilleures conditions
j’arrêterais l’cole pour ne faire que du ballon
je n’ai pas le temps de lire mais apprendre
oui apprendre
de nouvelles choses
il le faut

heureux le petit qui a vite grandi

Souaré Cheïck