L'ASSOCIATION POUR LE DROIT A L'INITIATIVE ECONOMIQUE

L’Adie défend l’idée que chacun, même sans capital, même sans diplôme, peut devenir entrepreneur s’il a accès au crédit et à un accompagnement professionnel, personnalisé, fondé sur la confiance, la solidarité et la responsabilité.

Des valeurs partagées depuis 2 ans avec OM Fondation pour révéler les talents d’entrepreneurs Marseillais et les soutenir au moment de la création comme dans les premières années d’activité. Elles se sont concrétisées à travers l’accès à des formations sur la communication digitale animées par des collaborateurs du Club, la dotation au fonds de prêt d’honneur Adie, des actions de promotion sur l’entrepreneuriat à l’Orange Vélodrome et le parrainage du 1er Centre d’entraînement et de préparation des micro-entrepreneurs créé par l’Adie à Marseille.

L’année 2020 n’a pas été une année comme les autres pour les entrepreneurs.

Aux côtés des entrepreneurs depuis le début du confinement, l’Adie en Région Sud est allée aux nouvelles des 2000 entrepreneurs qu’elle accompagne pour les aider à traverser la crise et leur permettre de relancer leur activité.

Après une première enquête menée en avril, en plein confinement,  l’Adie a présenté en juillet les résultats d’une nouvelle étude en juillet pour mesurer l’ampleur et l’impact de la crise sur ces entrepreneurs. Ainsi, 69% d’entre eux ont connu un arrêt total et 24% un arrêt partiel de leur activité pendant le confinement, et ils ont enregistré en moyenne une baisse de plus de 60% de leur chiffre d’affaires.

Parmi les soutiens majeurs reconnus par les entrepreneurs : l’aide directe du Fonds de Solidarité (Etat) obtenue pour un peu plus de la moitié des entrepreneurs, qui a permis de sauver une grande partie des activités, et les reports de charges liées au crédit.

Aujourd’hui, la majorité des activités interrompues ou ralenties durant le confinement reprennent progressivement en s’adaptant aux nouvelles contraintes et règles sanitaires. Malgré ce contexte difficile, les entrepreneurs de l’Adie, se montrent combatifs, et globalement confiants dans l’évolution de leur activité à court terme.

Parce que « Le monde d’après » ne peut se faire sans les petits entrepreneurs locaux, nous souhaitons les soutenir afin qu’ils ne soient pas les oubliés du plan de relance.

« Ce sont eux qui, en plus de créer leur propre emploi, dynamisent les tissus économiques locaux, nous rendent service près de chez nous et font vivre nos centres-villes et nos quartiers. »

Frédéric Lavenir, Président de l’Adie

Pour mettre en lumière ces entrepreneurs plein de talent et d’énergie, nous sommes très fiers de partager avec vous 12 portraits d’entrepreneurs marseillais pour qui, entreprendre, c’est non seulement gagner sa vie, mais c’est aussi oser choisir d’être indépendant, travailler selon ses valeurs, démarrer une nouvelle vie ou exprimer sa vraie nature, enfin.

« Les entrepreneurs, et notamment ceux à faibles revenus, peuvent rapidement se retrouver en situation difficile en cas d’arrêt ou de ralentissement d’activité. C’est encore plus vrai lorsqu’ils n’ont pas accès aux dispositifs bancaires ou gouvernementaux. Notre rôle est de les soutenir et il est essentiel d’être à leurs côtés. Si le volet financier est capital pour la relance, nous souhaitons aussi les aider à se relancer en faisant connaître leurs activités et inviter ceux qui vont les découvrir à faire appel à leurs services ! Le rôle de nos partenaires pour relayer ces témoignages est essentiel et la communauté de l’OM une formidable caisse de résonance qui leur est offerte »

Sébastien Chaze

Pour prendre contact avec l’Adie, contactez le 0 969 328 110 ou www.adie.org